Skip links

Relations en ligne - Hypothèses

D’accord ou Pas d’accord ?

Cette pratique de rencontre est aujourd'hui entrée pleinement dans les mœurs, y compris auprès des jeunes.
Il est de plus en plus populaire, également parmi les jeunes

 

Le online dating (rencontre en ligne) est de plus en plus populaire, également parmi les jeunes.
Cette pratique de rencontre est aujourd’hui entrée pleinement dans les mœurs, y compris auprès des jeunes.

- Terrain d’apprentissage et de construction de soi

Tous les jeunes n’aiment pas regarder du porno, mais beaucoup le font. Un peu moins de la moitié des jeunes consultent de temps en temps des sites web à connotation sexuelle.

Tant que votre ado fait la distinction entre porno et réalité, il n’y a pas vraiment de quoi s’inquiéter.

Le porno n’a pas toujours une influence négative sur la vie sexuelle.

Toute relation en ligne avec un inconnu n’est pas forcément négative. Cependant il faut l'aider à reconnaitre quand une relation devient abusive ou inadéquate. Surtout si l'ado change d'attitude.

Confisquer le GSM ne résoudra rien au contraire. Mieux vaut essayer de rétablir le lien de confiance et le dialogue.

Dans un premier temps, c'est l'enfant victime qu'il faut écouter. Il faut tenir compte de sa capacité de résilience et respecter son rythme.

La diffusion non-consentie d'images de jeunes gens nus est illégale, il est donc possible de déposer plainte auprès de la police.

Dans les cas grave c'est même recommandé

La puberté est le moment pour parler d’amour et de sexualité. En tant que parent, c'est positif de mettre des mots sur tout ce qu’il va vivre.

Si votre enfant ne souhaite pas en parler, n’insistez pas. Vous pouvez par contre lui offrir un livre qu’il pourra lire de son côté...

Ex: Zizi Sexuel 🙂

D’abord il faut s’assurer qu’il·elle va bien et qu’il·elle n’est pas choqué·e.

Ne pas  diffuser et supprimer la photo.

Apporter son soutien à la victime

 

La diffusion d'images de mineurs nus sur Internet et l'extorsion sont punies par la loi.

Ne répondez pas aux menaces et ne faites pas ce que l’extorqueur demande, payer ne changera rien.

Bloquez l'escroc, portez plainte sur le site web, faites appel à la police ou appelez la ligne d’aide de Child Focus au 116 000.

Il est difficile d'identifier clairement le profil des victimes de grooming.

Les groomers prennent principalement contact avec des adolescent·es âgés de 13 à 15 ans la plupart sont de sexe féminin.